Ils parlent de nous - Angoulême Poker Club


Ils parlent de nous

Charente Libre : La comédienne Alexia Portal, un atout de plus dans la manche du club de poker

publié le 26/01/2009

Alexia a le talent du jeu, aussi bien sur scène que derrière une table de poker. Installée à Angoulême, elle vient de s'inscrire au club de la ville.

Avec Philippe Pelletier, le club de poker d'Angoulême avait un as (CL du 6 décembre dernier). Il a aussi une reine avec Alexia Portal, une comédienne, désormais angoumoisine et joueuse de haut niveau.

«C'est étonnant comme vous ressemblez à une actrice que j'ai vue dans un film sur Arte» demande Michel Tran, adhérent du club d'échec et désormais du club de poker d'Angoulême. «C'est normal, c'était bien moi» sourit Alexia Portal. Le joueur et la comédienne font référence à «Fortunes» un téléfilm sur le thème de l'intégration. Au cinéma, Alexia Portal a tourné avec Eric Rohmer (Contes d'automne), Gérard Jugnot (Monsieur Batignolle). Pour la télé dans «Le fantôme de mon ex» «Si j'étais elle» et dans de nombreuses séries télé (Navarro, Maigret... )

La comédienne parisienne est installée en Charente, sans tambour ni trompettes, depuis deux ans et vient de s'inscrire à l'Angoulême Poker Club. «Angoulême est une ville que j'ai découverte par hasard chez des amis. Et j'ai aimé sa lumière» sourit-elle, tout simplement. Joli visage mais pas grosse tête, sourire franc et jamais emprunté. «Angoulême est une ville vivante, une jeunesse assez marrante et on y mange bien. J'ai fait une tournée théâtrale dans de nombreuses villes où le soir après le spectacle plus rien n'est ouvert. Ce n'est pas le cas ici».

Alexia Portal a aussi choisi la Charente comme port d'attache pour élever ses deux enfants (dont le dernier a un mois). Elle vit dans le quartier Victor-Hugo, entre deux tournages ou deux tournois de poker.

Car il faut se méfier de l'eau qui dort. Derrière sa fraîcheur et sa douceur, d'Alexia Portal, se cache une redoutable adversaire au poker. Une tueuse presque. Elle est membre d'une équipe de professionnels de poker et écume régulièrement les tournois européens et américains. Une des rares femmes sur le circuit. «J'ai commencé à jouer un peu à la maison dans la famille, puis j'ai intégré le cercle de l'Aviation club de France à Paris». Depuis elle a abattu ses cartes et éreinté quelques adversaires à Las Vegas, Monte Carlo, Londres...

«J'ai un mental d'acier»

Ce qu'elle aime dans ce jeu: «Il faut toujours se poser des questions, ne jamais lâcher prise. Or j'ai un mental d'acier et de l'endurance. Je peux jouer 12, 14 heures d'affilée» dit-elle. Ce jeu la passionne, pas seulement pour les cartes: «En tournoi, on rencontre toute sorte de gens. Il y a une forme de dialogue avec les autres joueurs: "Je te fais cela, tu me réponds comme cela". Chacun a ses trucs. Il y a toujours un joueur que l'on n'aime pas, mais aussi des liens qui se tissent».

Alexia Portal joue avec des lunettes fumées, et une femme, surtout jolie, a quelques atouts. «Tous les coups sont permis sauf insulter les arbitres ou les joueurs. Alors la séduction pourquoi pas surtout que parfois les hommes ne jouent pas de la même façon face à une femme. Je l'ai remarqué surtout avec les jeunes américains un peu verts» rigole-t-elle.

Pas question pour elle, installée à Angoulême, de renoncer à sa passion. «J'ai croisé un joueur au France Poker Tour, avec un tee-shirt au nom du club d'Angoulême. Je suis tout de suite allée le voir». C'est comme cela que chaque vendredi, quand elle le peut, elle vient jouer au cercle. Si un jour, cette comédienne explose professionnellement, devient encore plus exposée, elle continuera. «Ce n'est plus un tabou. On peut en parler ouvertement. Regardez Patrick Bruel».

On peut la croire. Alexia Portal ne bluffe qu'au poker.

Pascal HUORD
Charente Libre


© 2009 Angoulême Poker Club - Site & Design réalisé par Aguillem
Nombre de requetes executées : / Temps d'execution : 0.037 sec